Stéphane Henneberg

Stéphane Henneberg

dimanche 19 septembre 2010

Un matin avec les cigognes





récit de steph, adapté par Laura Maxwell

Dimanche, la lumière blanche de l'aube me réveille.

J'ai dormi dans ma maison secondaire, ma voiture.
Je suis courbaturé de son lit inconfortable.

A travers le pare-prise embué, je distingue les cigognes qui se tiennent élégantes, à la même place qu'hier soir.

Le village dort encore, tandis que le soleil se lève derrière les Voirons. Les premiers rayons réchauffent les plumes de ces oiseaux princiers, les invitant à leur toilette. Je me demande si le travail est aisé avec un si long bec...

Une première brise décoiffe quelques plumes et donne le signal du départ. Les premières décollent, tandis que les autres suivent. Aucune ne sera oubliée.

Je les regarde, aspirées par les ascendances, s'éloigner dans la lumière dorée du matin.

Passé le Vuache, elles ne sont plus que des infimes cils noirs dans le fond du ciel.

Au revoir oiseaux princiers..

Il me tarde déjà de vous revoir, mais je reste serein, car votre retour est inéluctable.

















La fameuse panoramique


samedi 18 septembre 2010

Un samedi sur terre

Samedi 18 septembre, je pars de Troinex pour rejoindre le Collectif du Défilé de L'Ecluse en bas du Vuache. Il faut compter les oiseaux pour la LPO (ligue pour la protection des oiseaux). Avec des jumelles ou des longues vues, il faut identifier les oiseaux qui passent le col. La plupart des rapaces sont des migrateurs qui repartent au sud pour passer l'hiver.

Le ciel très lumineux, presque blanc, rend le comptage difficile.

Les oiseaux retournent dans le sud emportant dans leurs plumages les dernières lumières de la fin de l'été. Ils passeront l'hiver dans le sud, tandis que nous autres sédentaires resteront dans le froid.

Les yeux dans les nuages, je les regarde partir loin d'ici. Je sais qu'ils reviendront au printemps, leur plumage plein de senteurs chaudes du Maghreb.

Les milans noirs sont déjà passés au dessus de nos têtes ; c'était en août, le premier signe volatile de la fin de l'été. Ces jours, c'est le tour de leurs cousins royaux. Nous sommes en septembre. Je les observe qui se laissent aspirer par les courants thermiques, tels des ascenseurs les entrainant par dessus les reliefs montagneux.

Les buses partiront en octobre. En attendant le grand départ, elles conservent leur énergie et planent dans les thermiques.

Je sais que les cigognes passent en septembre. Pourtant, je n'en ai vu aucune de la journée.

Je regarde les façades rocheuses du Salève, éclairées par les derniers rayons.

C'est un samedi sur terre. Le monde prépare sa soirée, tandis que je me tiens debout, le nez planté dans le ciel, mes lunettes d'approche autour de mon cou, comme une seconde peau. Il faudrait que je rentre.




Et là, des ombres noires vers les cimes du Salève, à peine visibles, semblent se diriger vers moi. Un mirage du crépuscule sans doute, pensé-je. Je prends mes jumelles. Ce sont elles.

Elles se rapprochent toujours plus. Je peux les photographier. Vont-elles passer de l'autre côté du massif du Vuache ?

Leurs ailes, comme des toiles de soie déchirées, font demi tour. Elle repartent vers le Salève. Elles disparaissent quelque part au loin dans un champ.

Elles cherchent sans doute une place pour la nuit. J'aimerais tant les retrouver.







Je fonce à travers villages et champs sur des pistes caillouteuses, une main au volant, tandis que l'autre agrippe les lunettes. Les vitres baissées. Si je pouvais rouler avec la tête dehors, je serai heureux.

Des champs, encore des champs et pas de cigognes.
Je croise des tracteurs au repos le long de clôtures désertées, des habitants pressés, des toits de tuiles, des haies envahies de mûres gorgées de soleil, mais toujours pas de cigognes.

Où sont-elles ? Où se cachent-elles. Le crépuscule s'assombrit.

Et puis tout à coup, au dessus de ma tête, elle est là seule et gracieuse.
Je freine un grand coup. Mon coeur bat la chamade. Je ne veux pas la perdre, car elle me conduira aux autres. Une cigogne n'est jamais vraiment seule.


Je marche sous elle, et puis soudain, à l'orée d'une forêt, elles sont là, essayant de se poser en vain sur une antenne électrique. Il n'y pas assez de place pour toutes. Alors, elles volent un peu plus loin.














Je les rejoins. Elles se tiennent sur le faîte d'un toit aux tuiles oranges, celui d'une ferme isolée. Quelques unes ont choisi le grand arbre du jardin. Chacune à trouver une place pour la nuit.

La mienne cette nuit sera à leurs côtés.

Texte poétisé par Laura Maxwell

vendredi 17 septembre 2010

Traquet motteux


Bien placé l'oiseau...



dimanche 12 septembre 2010

Bécasseau cocorli (Une belle rareté)


Jolie surprise près de laconnex un Bécasseau cocorli (au millieu) entouré sur la gauche d'un Combattant varié et sur la droite un Bécasseau variable.











Voir la fiche du Bécasseau cocorli
Lien

Le bécasseau cocorli fait partie du club des très grands migrateurs puisque, chaque année, certains oiseaux parcourent près de 30 000 km entre le nord de la Sibérie et l'Afrique du Sud.(extrait)

vendredi 10 septembre 2010

Traquet motteux au coucher du soleil


petite parade de cet magnifique oiseaux







jeudi 9 septembre 2010

La Cigogne noir est magnifique


Enfin voir cet oiseau magnifique au sol











Voir la fiche de la Cigogne noir
Lien

Cigogne noire Echassier vivant près des eaux douces. Légèrement plus petite que la cigogne blanche, elle se distingue de celle-ci par sa couleur en grande partie noire, à l'exception du bas de la poitrine et du ventre

mercredi 8 septembre 2010

Belle observation


Voir pour la première fois un Bécasseau minute et assisté à un super couché de soleil...




mardi 7 septembre 2010

Pluie en fin de journée


Petite rencontre




lundi 6 septembre 2010

Migration la suite


Jolie journée avec 50 Hérons cendrés en migrations
Passage des oiseaux qui redescendent dans le sud, le Vuache est un spot important en Europe








dimanche 5 septembre 2010

La migration est bien là


Passage des oiseaux qui redescendent dans le sud, le Vuache est un spot important en Europe













< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 >

1 personne connectée